Chapelle Sainte-Marie-du-Cap dite Chapelle de la Villa Algérienne

Façade de la chapelle Sainte-Marie-du-Cap dite Chapelle de la Villa Algérienne

La chapelle Sainte-Marie-du-Cap se dresse au centre de la presqu'île du Cap Ferret, au lieu-dit l'Herbe. Léon Tesca (1825-1913), entrepreneur de travaux publics né à La Teste fait fortune en Algérie. De retour en France il entreprend la construction d'une importante villa d'inspiration mauresque en 1864, puis fait édifier en 1884 par l'architecte Jean-Eugène Ormières (1823-1890) une chapelle du même style à côté de sa villa.

La chapelle de Sainte-Marie-du-Cap, actuellement située sur la commune de Lège-Cap-Ferret est le seul élément encore existant d'un vaste domaine édifié par Léon Lesca, entrepreneur de travaux publics à son retour d'Algérie à partir de 1864. Il comprenait une grande villa de style mauresque surnommée «Le Palais des Pachas», une école, un presbytère et différents logements pour le personnel entourés d'un vaste parc planté d'espèces rares et nouvelles.
Elevée en 1884-1885 par l'architecte Jean-Eugène Ormières, cette chapelle reprend la mode «orientalisante» qui se développe sur le bassin d'Arcachon dans la deuxième moitié du XIXe siècle.
Elle est cependant le seul édifice religieux qui utilise un tel répertoire décoratif mêlant motifs et symboles arabes et chrétiens.

Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales