Tous les dossiers relatifs à l'Aquitaine

Chantiers Tramasset

C'est dans les années 1837 que ce chantier naval s'installe au Tourne, en bordure de la Garonne, près du port de Langoiran. Dans les années 1850, Pierre Tramasset rachète le chantier, crée et développe son entreprise de construction et de restauration de bateaux. L'activité décline, puis le chantier naval cesse son activité en 1983. Le site racheté par la commune et prêté à une association a relancé les activités de restauration navale depuis 1997.

Les chantiers Tramasset sont les derniers survivants des six chantiers navals que comptait la commune du Tourne en 1874.
Repris en 1837 par Pierre Tramasset, ils se composent d'un «Petit chantier» destiné à la construction des bateaux en bois et d'un «Grand chantier» pour la réparation des bateaux plus importants. Ces deux éléments sont reliés à la Garonne par des cales munies de rails permettant de hisser les bateaux. A cet ensemble s'ajoute une étuve pour le cintrage des bois par imprégnation de vapeur d'eau. Une scierie est installée vers 1900, puis l'usine est électrifiée.
Les chantiers cessent leur activité en 1983. Après quelques années d'abandon, le site est racheté par la commune et prêté à l'association «Les chantiers Tramasset» qui après remise en état du chantier a relancé des activités de réparation navale (la gabare l'»Audiernais» classée parmi les monuments historiques a été restaurée par les chantiers en 1998).

Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales