Tous les dossiers relatifs à la Gironde

Le « verrou de l’estuaire » de la Gironde, un ensemble de fortifications inscrits sur la Liste du patrimoine mondial

Aux côtés de 11 autres sites considérés comme les plus représentatifs des fortifications de Vauban en France, le « verrou de l’estuaire » de la Gironde, composé de la citadelle et de fort Pâté à Blaye, et de fort Médoc à Cussac-Fort-Médoc, est inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 2008.

32e bien inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en France, grâce au dynamisme du réseau des sites majeurs de Vauban regroupant 13 communes, les fortifications de Vauban en France témoignent de l’apogée de la fortification bastionnée classique, typique de l’architecture militaire occidentale. Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), l’architecte militaire de Louis XIV, a joué dans ce domaine un rôle majeur en influençant l’architecture militaire en Europe, mais également sur le continent américain, en Russie, en Turquie et même jusqu’au Vietnam et au Japon.

 

Cet ensemble distingué par l'Unesco comprend un ensemble exceptionnel imaginé par Vauban pour doter l’estuaire de la Gironde d'un verrou protégeant l'accès septentrional au port de Bordeaux, ville dont le premier pont sur la Garonne n'a vu le jour qu'au début du XIXe siècle. La citadelle de Blaye, posée sur une crête calcaire à l’entrée de l’estuaire de la Gironde, verrouillait l’accès fluvial au port de Bordeaux, seule voie possible en venant du nord. La fortification réalisée par Vauban, en moins de 5 ans (1685-1689), était celle aux dires de son auteur dont il était le plus fier.

 

Vauban compléta le système de défense, dont l'objectif principal était de protéger l'estuaire de la menace des flottes anglaises et hollandaises, avec la construction simultanée, sur la rive gauche du fleuve, de Fort Médoc. De forme grossièrement rectangulaire, Fort Médoc est cantonné de bastions réunis par des courtines. A partir de 1690, pour pallier les inconvénients d’une portée insuffisante des batteries d’artillerie, « une tour à canons » ovale, terme de la commande du roi lui-même, est érigée sur un îlot au milieu de la Gironde : Fort Pâté.

 

Depuis la distinction du « verrou de l’estuaire » de la Gironde, l’Aquitaine compte désormais 5 ensembles de biens culturels inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco.

Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales