Tous les dossiers relatifs à la Gironde

Phare de la Pointe de Graves (Le Verdon)

Les côtes de la Pointe de Grave dans la partie sud est de l'estuaire de la Gironde se modifient continuellement entraînant la destruction des édifices élevés en bordure : sept bâtiments se succéderont en moins de 50 ans. Le phare, élevé en 1860 était équipé du premier feu clignotant testé sur un phare français.

p { margin-bottom: 0.21cm; }

La Pointe de Grave est l'endroit le plus exposé de l'embouchure de la Gironde, les côtes se modifient continuellement entraînant la destruction des édifices élevés en bordure : sept bâtiments se succéderont en moins de 50 ans.

Le phare actuel, d'une hauteur de 28 mètres, est élevé en 1860. Le 15 août 1860, un feu blanc scintillant à éclipses de 5 en 5 secondes est allumé. Il s'agit du premier feu clignotant testé sur un phare français.

L'édifice se compose d'une tour carrée en maçonnerie avec chaînage d'angle en pierres peintes en noir, la partie sommitale est également peinte en noir.

Le phare est électrifié en 1937 et automatisé en août 1955.

La lanterne à vitrage plan en cuivre protège un feu à occultations blanc- rouge – vert de 4 secondes, d'une portée de 17 milles (1 mille = 1852 mètres).

De chaque côté le phare est flanqué des logements des gardiens, aujourd'hui transformés en musée. A l'arrière les bâtiments reviennent en retour d'équerre.

Donnée culturelle de référence

Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales