Amphithéâtre dit Palais-Gallien (Bordeaux)

Amphithéâtre romain certainement édifié entre le milieu du Ier et la fin du IIème siècle ap. J.-C., voire au milieu du IIIème siècle, le Palais-Gallien est le seul vestige encore visible de l'antique Burdigala gallo-romaine.

Le Palais-Gallien, amphithéâtre romain de forme elliptique, mesurant 130 mètres sur 110, classé Monument historique depuis 1840, est le seul vestige encore visible de l'antique Burdigala gallo-romaine. Les datations traditionnellement retenues situent sa période d'édification entre le milieu du Ier et la fin du IIème siècle ap. J.-C., voire au milieu du IIIème siècle. Construit avec des murs de moellons et de briques, il était équipé de gradins en bois et pouvait accueillir environ 22 000 spectateurs venus assister à des jeux et à des combats de gladiateurs.

C’est au Moyen Age que le monument, désigné auparavant sous le terme d’arènes, prit le nom de Palais-Gallien. Il devrait son nom, dit-on, à Galiène, épouse légendaire de Charlemagne ; d'autres sources, plus tardives, mettent cette appellation en rapport avec l’empereur Gallien (253-268), sous le règne duquel il aurait été construit.

Abandonné vers la fin du IIIème siècle, le monument s’est dégradé avec le temps, jusqu’au début du XIXème, époque à laquelle une prise de conscience de sa valeur a permis d’en sauver les vestiges.

Le 15 février 2010, la Ville de Bordeaux, l’Etat (Ministère de la Culture et de la Communication - Direction régionale des affaires culturelles d'Aquitaine) et l’Institut Ausonius (Unité mixte de recherche CNRS - Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3) ont signé une convention en faveur de l'étude, de la restauration et de la mise en valeur du Palais-Gallien. Deux campagnes de fouilles archéologiques ont été conduites, dans ce cadre, au cours de l'été 2010.

Notice

Illustration

Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales