Monuments historiques dans les Pyrénées-Atlantiques

Pont Noblia (Bidarray)

L'existence du pont Noblia est étroitement liée à celle du prieuré de Bidarray et au pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle. Le prieuré, mentionné explicitement depuis 1268, dépendait de l'abbaye de Roncevaux. Nombre de pèlerins y faisaient halte avant de remonter la vallée du Bastan, affluent de la Nive et rejoindre en Espagne le "camino françès" par le col de Valate.

L'activité liée à la présence du prieuré de Bidarray et de la route d'accès au col rendait nécessaire un franchissement aisé de la Nive. Le pont Noblia fut en conséquence mis en place dès le XIVe siècle, des restaurations furent nécessaire au XVIIe siècle puis en 1822.

D'une longueur de 81 mètres, en léger dos d'âne, il comporte trois arches sur la Nive. L'arche centrale, la plus grande, élégant arc en plein cintre, retombe sur deux piles aux becs triangulaires sans chaperons.

Deux arches latérales plus petites, en arc brisé, encadrent l'arche centrale, l'une au nord, l'autre au sud. Remontant au XIVe siècle, elles sont réalisées en blocs de pierre bien appareillés et bien assisés, alors que l'arche centrale est composée de moellons plus petits et moins régulièrement disposés. La jonction entre la maçonnerie médiévale et la reconstruction du XVIIe siècle demeure très visible. Le tablier du pont supporte une étroite route.

Donnée culturelle de référence

Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales