Monuments historiques en Lot-et-Garonne

Complexe du pont-canal (Agen-Le Passage)

En 1833, l'optimisation de la navigation sur la Garonne passait par la canalisation ou le percement d'un canal latéral creusé jusqu'à Bordeaux dans le prolongement du canal du Midi. Le projet de canal retenu a été confié à l'inspecteur des Ponts et Chaussées Thomas de Baudre et à l'ingénieur Job. Les travaux débutèrent le 25 août 1839 par la pose de la première pierre du pont-canal d'Agen par le duc d'Orléans, prince héritier.

Les travaux du canal commencèrent en août 1839 avec la pose de la première pierre du pont-canal qui allait enjamber la Garonne à Agen, car le tracé du canal latéral devait quitter la rive droite du fleuve à ce niveau pour passer sur la rive gauche. Ce pont, terminé en 1845, est long de 550 mètres et comporte 23 arches d'une ouverture de 20 mètres et d'une hauteur de 10 mètres au-dessus du niveau d'étiage.

Le canal, après plusieurs interruptions de travaux a été mis en service en mars 1856.

En mai 1856, le tronçon Bordeaux-Valence d'Agen de la ligne de chemin de fer Bordeaux-Sète a été ouvert. Le rail allait rapidement ruiner la batellerie et marginaliser le rôle économique du canal.

Le pont-canal est la pièce maîtresse de tout un dispositif comprenant l'ensemble des ouvrages qui lui permettent de fonctionner : les deux bassins d'attente situés à chaque extrémité du pont, les trois grands bassins aval et les quatre écluses correspondantes permettant de ramener le niveau du canal à celui de la vallée, les quatre maisons d'éclusiers et les berges plantées d'arbres ainsi que la maison des Ponts et Chaussées voisine, abritant les services de gestion du dispositif.

Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales