Numérisation du patrimoine

Le phare de Cordouan

Vue aérienne du phare de Cordouan, © Thomas Sagory / Ministère de la Culture et de la Communication ; installation du chantier pour la réfection du bâtiment annulaire, © Régis Magnier, DIRM Sud Atlantique

Un site internet en 3D pour le phare de Cordouan, dans l'estuaire de la Gironde

Le phare de Cordouan


Restauration

En 2005, le ministère de la Culture et de la Communication, celui de l'Écologie et du Développement durable et les collectivités territoriales s'accordent sur le financement de travaux urgents et spectaculaires. La partie du phare la plus exposée à la houle est désormais protégée par une carapace de béton et ancrée au sol grâce des pieux d'acier (voir l'article dans Libération du 22 août 2005 : "Cordouan, chantier phare" de Rafaële Brillaud).

En 2010, le chantier de l'étanchéité de la couronne est engagé par le Ministère de l'Écologie, pour un montant de 500 000 €.

Il se poursuit, depuis septembre 2013 et jusqu’au mois de mai 2014, sous la responsabilité du ministère de la Culture et de la Communication qui assure la maîtrise d’ouvrage des travaux de ce phare, propriété de l’État, classé monument historique en 1862.

Le financement, à hauteur de 900 000 €, est assuré conjointement par l’État (ministère de la Culture et de la Communication) et les collectivités : conseils généraux de la Charente-Maritime et de la Gironde, conseil régional d’Aquitaine.

Dans cette nouvelle tranche, outre l'étanchéité de la partie sud du bâtiment annulaire, les entreprises dirigées par l'architecte en chef des monuments historiques, restaurent les lambris de la chambre dite "du lieutenant du roi", la lanterne qui protège l'optique, la porte à marée et l’escalier.

La logistique du chantier est assurée par hélicoptère ainsi que par les moyens nautiques du ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Energie, au départ du port du Verdon-sur-Mer.

Cette campagne de travaux se poursuivra au cours des prochaines années dans le cadre d'une convention en préparation entre l'État et les collectivités territoriales partenaires.

 

Les chiffres clefs du chantier

Durée des travaux : 9 mois (septembre 2013-mai 2014)

Financement : 900 000 € (450 000 € État, 450 000 € Collectivités)

20 tonnes de matériel

4 corps de métiers : taille de pierre, électricité, menuiserie, ferronnerie

8 ouvriers logés au phare, en plus des deux gardiens

 

Le phare de Cordouan est gardé par des agents du Syndicat mixte pour le développement durable de l'Estuaire de la Gironde".

 

Historique

Henri III le voulait sobre, Henri IV a fait du phare de Cordouan un phare royal. Conjugué de coupoles, de lanterneaux et de riches chapiteaux, l'ensemble construit jusqu'au début du XVIe siècle culmine à 61 mètres. Une chapelle, au somptueux décor, est couverte d’emblèmes monarchiques. "On voulait par ce monument glorifier le roi martyre, exalter la légitimité d'Henri IV en l'associant étroitement à son prédécesseur et souligner le caractère catholique de la monarchie française" (Jean Guillaume).

Une grande campagne de restauration est conduite à partir de 1664 par Louis XIV et Colbert, sous la direction de Teulère, un fût cylindrique cantonné de fenêtres à fronton, vient coiffer le dôme de la chapelle. Et c'est ainsi que ce palais dans la mer est parvenu jusqu'à nous (Diaporama 1).

Classé Monument Historique en 1862, le phare de Cordouan connaît de nombreuses campagnes de restauration (Diaporama 2) dont les plus importantes dans les années 1980 et 1990 portent sur la protection, la consolidation et l’entretien du fût extérieur et des intérieurs de l’édifice. Puis à partir des années 2000, de nouvelles restaurations sont opérées pour sa consolidation avec la création d'un bouclier de protection entre l'édifice et la houle. Celle de juin 2006 (Diaporama 3) vise notamment à restaurer les façades et les décors intérieurs du phare.

Voir à ce sujet :

Un document de synthèse

L'historique sur le site du phare de Cordouan

 

Le site de Cordouan

En 2012, dans le cadre des Commémorations nationales et à l’occasion du 400ème anniversaire et des 150 ans de son classement, grâce au mécénat de Dassault systèmes, un site internet consacré au phare de Cordouan a été créé :

http://www.cordouan.culture.fr/

Cette plateforme multimédia, réalisée en collaboration avec des services d’archives et des musées, permet de visualiser toute l’histoire du phare aux moyens d’images de synthèses, de cartes et de vidéos.

 
Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales