Donnée culturelle - Monument historique

Château des Milandes

  • Référence de l'entité : PA00082449
  • Territoires : Castelnaud-la-chapelle (commune), Domme (canton), Sarlat-la-canéda (arrondissement), Dordogne, Aquitaine
  • Datation secondaire : 15e siècle ; 19e siècle
  • Date de l'arrêté : 07/12/2009
  • Protection : inscription
  • Libellé de la protection : Le château, le chai et les anciennes écuries ainsi que l'ensemble du parc des Milandes : inscription en totalité par arrêté du 07 décembre 2009
  • Références cadastrales : AB 194,196 ; AB 192, 193, 194 et196
  • Synthèse architecturale et historique :
    C'est en 1489 que fut construit le château des Milandes, comme le rappelle l'inscription gravée sur le linteau de la baie du rez-de-chaussée contiguë à l'entrée principale, par François de Caumont, seigneur de Castelnaud. Il occupe un promontoire qui domine la Dordogne à l'ouest du territoire de la commune de Castelnaud, dans le hameau des Milandes. La famille en resta propriétaire jusqu'à la Révolution, puis après un relatif abandon et un incendie à la fin du 19ième siècle, Charles Claverie, au début du 20ième siècle le fera restaurer et Joséphine Baker, à partir de la fin des années 30, marquera profondément le domaine de sa présence et ses actions.
    Un corps de logis rectangulaire est flanqué de deux tours rondes aux angles de la façade nord sur la Dordogne. Une tour carrée s'adosse en façade sud qui a été modifiée par l'ajout d'une terrasse, à l'ouest, et d'une aile dans sa partie orientale. Malgré les restaurations, qui trouvent leur harmonie dans les aménagements périphériques du parc et des chais, sa silhouette et ses intérieurs ont conservé une grande partie de leur architecture et aménagement du 15ième siècle.
    L'architecte-paysagiste Jules Vacherot réalise pour Charles Claverie un jardin mixte dans le goût de ce début de 20ième siècle. Composé de deux terrasses, d'un jardin régulier et d'un parc paysager, il s'adapte au terrain de 7 ha qui s'étend d'Est en Ouest aux pieds du château jusqu'à la vallée de la Dordogne. Bien qu'aucun plan ne nous soit parvenu, des documents anciens et sa lisibilité actuelle attestent de la bonne conservation du jardin de Jules Vacherot.

  • Unité de patrimoine : immeuble
Recherche sur tout le site

Catalogue bibliothèque
Type

Moteur Collections régionales